Devenir Mécaniciens et réparateurs de véhicules automobiles au Canada

 


Mécaniciens réparateurs

Les mécaniciens et réparateurs de véhicules automobiles, de camions et d’autobus inspectent, établissent un diagnostic pour localiser les défectuosités, réparent et entretiennent les systèmes et éléments mécaniques, électriques et électroniques des véhicules automobiles, des autobus, des camions légers et des camions lourds de transport routier.

Ils travaillent pour des concessionnaires d’automobiles, des stations-service et des garages, des garages spécialisés, des sociétés de transport et des commerces ayant des ateliers d’entretien et de réparation d’automobiles. Ce groupe de base comprend aussi les réparateurs de véhicules automobiles qui effectuent les principales réparations et remplacent les pièces des éléments mécaniques de véhicules automobiles nouvellement assemblés. Ils travaillent dans des usines de fabrication de véhicules automobiles.

Exemples d’appellations d’emploi


  • Apprenti mécanicien/apprentie mécanicienne à l’entretien et à la réparation d’automobiles metteur/metteuse à niveau
  • Construction de véhicules automobiles
  • Mécanicien/mécanicienne d’autobus
  • Mécanicien/mécanicienne de camions et de véhicules de transport
  • Mécanicien/mécanicienne de transmissions
  • Mécanicien/mécanicienne de véhicules automobiles
  • Mécanicien/mécanicienne à l’entretien et à la réparation d’automobiles
  • Réparateur/réparatrice de moteurs – construction de véhicules automobiles
  • Réparateur/réparatrice de remorques de camions
  • Spécialiste de la mise au point de véhicules automobiles

 

Fonctions principales


Les mécaniciens et réparateurs de véhicules automobiles, de camions et d’autobus exercent une partie ou l’ensemble des fonctions suivantes :

Mécaniciens de véhicules automobiles

  • Vérifier les commandes et discuter avec le surveillant des travaux à exécuter;
  • Observer le fonctionnement du moteur en marche, essayer le véhicule sur la route et vérifier les éléments et les circuits des véhicules à l’aide d’appareils de diagnostic informatisés et autres appareils, pour repérer et isoler les défectuosités;
  • Régler, réparer ou remplacer, au moyen d’outils manuels ou autres équipements spéciaux, les pièces ou éléments défectueux de divers systèmes du véhicule, comme le circuit d’alimentation en carburant, le dispositif de freinage, les mécanismes de direction et de suspension, le moteur et le groupe propulseur, le système d’échappement et le dispositif antipollution, les systèmes de climatisation et de régulation de la température de l’habitacle et les systèmes électriques et électroniques;
  • Essayer les systèmes réparés et les régler selon les spécifications de bon fonctionnement du manufacturier;
  • Effectuer les opérations d’entretien périodique telles que la vidange d’huile, la lubrification et la mise au point;
  • Discuter avec le client des opérations effectuées, de l’état général du véhicule et des réparations qui devront être faites dans l’avenir.

 

Réparateurs de véhicules automobiles

  • Vérifier et mettre à l’essai les systèmes mécaniques, comme les moteurs, les transmissions, les essieux et les systèmes de freinage, afin de localiser les défectuosités et les imperfections;
  • Identifier la cause de la défectuosité ou du mauvais fonctionnement et vérifier le diagnostic avec le surveillant afin de déterminer si les pièces sont réparables ou si elles doivent être remplacées;
  • Réparer ou remplacer les composantes ou les éléments défectueux à l’aide d’outils manuels ou mécaniques;
  • Mettre à l’essai et ajuster les éléments selon les spécifications pour en assurer le bon fonctionnement;
  • Remplir un rapport pour consigner les défectuosités et le travail exécuté.

 

Mécaniciens de camions et de remorques

  • Régler, réparer ou remplacer les pièces et les composantes des systèmes des camions de transport routier, y compris le châssis, le cadre, la cabine, la carrosserie, le moteur et le groupe propulseur, le système de carburant, les freins à air, la direction et les systèmes hydrauliques, électriques et électroniques;
  • Ajuster, réparer ou remplacer les pièces et les composantes des systèmes des camions lourds, y compris les systèmes structurels, électriques et les systèmes de freinage.

 

Conditions d’accès à la profession


Mécaniciens de camions et de remorques de camions

  • Un diplôme d’études secondaires est habituellement exigé.
  • Un programme d’apprentissage de quatre ans en mécanique de camions de transport ou de remorques de camions ou plus de quatre ans d’expérience pratique et des cours en milieu scolaire, collégial ou industriel en mécanique de camions de transport sont exigés pour obtenir le certificat de qualification.
  • Un certificat de qualification comme mécanicien de camions et de véhicules de transport est obligatoire en Nouvelle-Écosse et en Ontario et est offert, bien que facultatif, à Terre-Neuve et Labrador, à l’Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick, au Québec, au Manitoba, en Saskatchewan, en Colombie-Britannique et au Yukon.
  • Un certificat de qualification comme réparateur de remorques de camions est obligatoire en Ontario et est offert, bien que facultatif, à Terre-Neuve et Labrador, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick, au Manitoba, en Colombie-Britannique et au Yukon.

Les réparateurs de remorques de camions et les mécaniciens de camions et de camions de transport qualifiés peuvent obtenir la certification interprovinciale des professions (Sceau rouge).

 

Renseignements supplémentaires


  • Une formation supplémentaire permet aux mécaniciens d’automobiles, de camions et de véhicules de transport de travailler dans l’un ou l’autre de ces domaines.
  • L’expérience permet aux mécaniciens inclus dans ce groupe de base d’accéder à des postes de supervision.
  • Un programme d’apprentissage permet aux réparateurs de véhicules automobiles dans la fabrication de véhicules automobiles d’accéder à des postes de mécaniciens de véhicules automobiles. L’expérience leur permet d’accéder à des postes de supervision en fabrication de véhicules automobiles.
  • Le Sceau rouge permet une mobilité interprovinciale.