Formation sur les risques électriques

 


Formation risques électriques
Tout salarié est amené à travailler avec du matériel électrique. Ce qui implique que toute entreprise peut être confrontée à un accident d’origine électrique, souvent très grave (électrocution ou incendie). La prévention de ces risques repose, d’une part, sur la mise en sécurité des installations et des matériels électriques et, d’autre part, sur le respect des règles de sécurité lors de leur utilisation ou lors de l’intervention sur ou à proximité des installations électriques.

 

Des accidents rares mais souvent graves


Depuis 30 ans, le nombre d’accidents du travail, ainsi que les accidents graves dus à l’électricité diminuent régulièrement. Toutefois, ces derniers restent particulièrement graves. Chaque année, une dizaine de travailleurs meurent électrocutés. En outre, les accidents liés à l’électricité peuvent être à l’origine d’incendies ou d’explosions.

Les secteurs du bâtiment et des travaux publics, des activités de service et de travail temporaire ainsi que le secteur de l’alimentation sont parmi les plus touchés.

Les premières minutes qui suivent un accident sont très importantes pour les chances de survie : il faut agir très vite, d’une part en coupant le courant sans toucher au corps de la victime, d’autre part en prévenant immédiatement les secours.

 

Quelques rappels:

  • L’électricité est constituée d’un flux d’électrons libres circulant dans une seule direction. Pour créer un flux d’électricité, il faut utiliser un matériau conducteur (métaux, graphite, corps humain…) relié à ses extrémités à un générateur (pile, dynamo…).
  • L’électricité statique se forme lorsque l’on frotte entre eux 2 matériaux isolants. Dans certaines conditions, elle peut provoquer des incendies et des explosions.

 

Prévention du risque électrique


Elle repose sur des dispositions réglementaires figurant dans le Code du travail. Elle concerne la mise en sécurité des installations et des matériels électriques, et ce dès leur conception. L’objectif est d’éviter tout contact, qu’il soit direct ou indirect, avec des pièces nues sous tension. En outre, le matériel doit être conforme à la réglementation en vigueur afin de protéger les utilisateurs.

Les personnes devant intervenir sur un matériel ou une installation électrique doivent être formées et habilitées par leur employeur. Différentes mesures de protection doivent être mises en œuvre afin qu’elles puissent travailler en sécurité : signaler le local ou l’intervention, isoler l’installation électrique, mettre en place des mesures de protection pour les travaux sur ou au voisinage des installations, vérifier les installations, fournir des équipements de protection individuelle si nécessaire…

L’objectif de la formation consiste à faire acquérir une aptitude professionnelle avec une analyse de risques dans le domaine de la sécurité électrique.

 

La formation intègre :


  • Une partie théorique illustrée de cas pratiques.
  • Une parties pratique avec durée spécifiée et complétée chaque fois que cela est possible, au sein même de l’établissement de l’apprenant.

 

A l’issue de la formation, les personnes doivent :


  • connaître les dangers de l’électricité et être capables d’analyser les risques électriques (repérage, identification, évaluation),
  • connaître les prescriptions et procédés de prévention des risques électriques et savoir les mettre en oeuvre,
  • être capables de mettre en application les mesures de prévention adaptées au risque électrique des ouvrages ou installation concernés,
  • savoir intégrer la prévention dans la préparation du travail pour les personnes qui en ont la charge,
  • être informés de la conduite à tenir en cas d’accident ou d’incendie d’origine électrique.

 

L’employeur doit donc:


  • S’assurer que ledit travailleur a reçu la formation théorique et pratique qui lui confère la connaissance des risques et des mesures de sécurité à prendre,
  • Délivrer, maintenir et renouveler le titre d’habilitation dans le respect des conditions définies dans la norme,
  • Remettre un recueil d’instructions générales de sécurité (base NF C 18-510) complété par des instructions de sécurité.

 

Dispositions particulières:


Dans le cas de recours à des travailleurs intérimaires, la formation initiale et les recyclages sont du ressort de l’ENTREPRISE DE TRAVAIL TEMPORAIRE.

Cependant, il appartient à l’entreprise qui a recours au personnel temporaire de s’assurer de l’adéquation de la compétence du salarié intérimaire avec les OPÉRATIONS qui lui seront confiées et, le cas échéant, d’organiser en liaison avec l’ENTREPRISE DE TRAVAIL TEMPORAIRE le complément de formation nécessaire.

 

Cas particulier pour certaines opérations d’ordre non électrique:


Lorsque l’HABILITATION n’est pas requise, l’EMPLOYEUR n’est pas dispensé de son obligation de formation et d’entretien des compétences en matière de prévention du risque électrique.

L’EMPLOYEUR doit faire la preuve de cette formation.

Le travailleur indépendant – l’employeur participant à une opération

L’HABILITATION n’est pas requise pour ces personnes. Cependant elles doivent avoir suivi une formation au risque électrique adaptée aux opérations à réaliser. Elles doivent faire la preuve de leur connaissance en matière de prévention du risque électrique.

 

En fin de formation le formateur ou l’organisme de formation doit:


  • Evaluer les connaissances théoriques et pratiques acquises par chaque intéressé.

Délivrer un avis nominatif et individuel indiquant:

  • le nom et la qualité du formateur,
  • s’il s’agit d’une formation initiale ou d’un recyclage,
  • la durée de la formation,
  • les symboles recommandés à l’issue de la formation.

 

Suivi de l’habilitation:


L’habilitation doit être examinée au moins une fois par an et chaque fois que cela s’avère nécessaire en fonction des modifications du contexte de travail de l’intéressé, notamment dans les cas suivants:

  • mutation de l’habilité avec changement du signataire du titre,
  • changement de fonction,
  • interruption de la pratique pendant une longue durée (6 mois),
  • modification de l’aptitude médicale,
  • constat de non respect des prescriptions régissant les opérations,
  • modifications importantes des ouvrages ou installations,
  • évolutions des méthodes de travail.

 

Entretien des compétences:


Un recyclage est à dispenser selon une périodicité à définir par l’employeur en fonction des opérations effectuées:

  • complexité ou fréquence des opérations,
  • évolution technologique des matériels,
  • diversités des ouvrages et des installations.

 

Formation proposé par RCI :


  • Habilitation B0/H0 ou B0/H0V
  • Habilitation BS
  • Habilitation BE/HE Manœuvres
  • Habilitation B1V B2V BR BC H0V
  • Habilitation BE V-Me-E
  • Habilitation B0L ou B2XL
  • Habilitation B1VL B2VL BRL BCL
  • Habilitation chargée de chantier

 

Inscrivez-vous à la formation ci-dessous pour recevoir les prochaines dates et lieux des formations